frzh-CNnlendeitjarues

Henri DEFRESNE

La Belle

1684 - 1686

Caractéristiques

  • Type : barque longue  ou corvette légère.
  • Longueur de l’étrave à l’étambot : 51 Pi
  • Largeur de dehors en dehors : 14 Pi
  • Creux : 7 Pi 6 Po
  • Tonnage : 50 tx
  • Artillerie : 6 canons de 3 ou 4£.
  • Equipage : environ 20 H
  • Concepteur : H. Mallet et/ou P. Masson.
  • Lieu de construction : Rochefort.
  • Monographie : J. Boudriot & J-C. Lemineur.
  • Etude de l’épave : J. de Bry.

Cavalier De La Salle et l'expédition de 1684.


Cavelier arbre INRobert Cavelier de La Salle naît à Rouen le 21 novembre 1643. Issu d'une famille bourgeoise, il est comme beaucoup d'enfants de son rang social, destiné à devenir prêtre. Mais cet état ne s'accorde pas avec son exubérance et son goût pour l'aventure.

A 24 ans, il renonce à la vocation et, déshérité, fuit le vieux continent pour la Nouvelle France. Là-bas, il rejoint son frère, l'abbé Jean Cavelier établi chez les sulpiciens de Ville-Marie, rebaptisée plus tard Montréal. Dès son arrivée, il lui est concédé un important domaine sur l 'île de Montréal par les sulpiciens. Durant près de 2 ans, démontrant de grandes qualités d'organisateur, il fait fructifier son bien et fonde une colonie qui s'agrandit rapidement.

Au cours de cette période, il explore les terres avoisinant son domaine, fraternise avec des Indiens Huron christianisés et alliés des immigrants français. Cavelier de la Salle profite de ces contacts pour apprendre leur dialecte. Les indigènes lui montrent comment construire les canots en écorce de bouleau, franchir les rapides, pêcher et chasser. L'ancien prêtre devient bientôt un coureur des bois, s'aventurant seul à travers les immenses forêts, observant tout et notant ses découvertes. Déjà lassé de la vie monotone de colon, il fréquente de plus en plus les Indiens, gagne leur respect et souvent leur admiration. A l'occasion de ces contacts, des .Iroquois Sénécas lui parlent d'une grande et belle rivière, l'Ohio, qui mène vers la mer chaude. L'imagination de La Salle s'enflamme. Cette rivière lui permettra d'atteindre à coup sûr cette mer vermeille que Chaplain avait observée de l'autre côté de l'isthme de Panama , qui, à son tour lui permettrait de gagner la Chine. .Il sacrifiera tout à ce rêve.  

Il organise avec l'appui du gouverneur de la Nouvelle France, une expédition en 1669. Pour financer celle-ci, il vend son domaine montréalais, ne conservant que la modeste habitation qu'il avait construite à son arrivée en Nouvelle France. Cette expédition le conduira sur les rives de l'Ohio, affluent du Mississipi.

B HD 01

B HD 11

Vue plongeante vers l’arrière ; mise en évidence de l’absence de demi-varangues.

B HD 13

Idem vers l’avant ; on peut voir les seuillets des sabords qui dépassent de la membrure intérieure en attendant la suite du vaigrage.

B HD 22A

Vue longitudinale avec un aperçu des baux & lattes qui vont former la structure du pont.
La figurine au niveau de la guibre nous donne une bonne référence de grandeur de cette barque longue.

B HD 24A

Vue en plan et mise en place de ce dispositif.

B HD 24A

Assemblage des baux, lattes, arc-boutants et entremises du pont.

B HD 27

Deux vues en enfila de la Belle montrant la charpente du pont.

B HD 29

Bien visible l’alignement des trois files d’arc-boutants

B HD 32

Pose du mât de misaine et du guindeau ; taquet à cœur.
L’intérieur de la cale est bien visible à travers de la charpente du pont, qui est bordé que partiellement côté bâbord.

B HD 34

Vue sur le grand panneau avec un aperçu de la cale principale. Bien visible, l’ancre de miséricorde qui se fixe à l’avant sur l’épontille.

B HD 36

Diverses futailles et leur calage vu à travers le panneau de la soute aux vivres.

B HD 38

Le coupis du patron de la barque.

B HD 40

3/4 avant; les lisses de construction permettent d’apprécier l’élégance de la carène.

B HD 45B

Figurine à l’échelle du modèle tenant une tige graduée en pieds du Roy.

B HD 52B

Mise en place des jottereaux appelés également dauphins.

B HD 54

L’échelle hors le bord et les défenses ainsi que deux dalots.
(Normalement munis d’une capuche en cuir pour empêcher le reflux de l’eau.)

B HD 63

Le remplissage sous les jottereaux (ou tambours). Bien visible, la courbe de capucine avec son adent servant au point d’ancrage de l’étais du grand mât.

B HD 65

Même vue que la photo n° 54, mais prise côté bâbord.
NB: la peinture passe sur tous les éléments en relief sans aucune distinction.

B HD 72

Tableau arrière en léger relief, une autre solution serait l’utilisation de la technique du trompe-l’œil.

B HD 74

Volume de la bouteille en placage.

B HD 78

Idem en vue orthogonale tribord, ce côté est laissé en bois naturel.

Coordonnées

ASBL « A.M.arsenal »

Foyer Culturel d'Angleur
Rue d'Ougrée 65
Angleur 4031
Belgique

ASBL « A.M.arsenal » - Archéologie et modélisme d'Arsenal (Angleur - Wallonie - Belgique - Europe )

Calendriers de nos événements, stages, formations & expositions.

 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

"Amarsenal" applique les principes de la loi vie privée du 8 décembre 1992.
En poursuivant votre navigations sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique.