Index de l'article

La voilure

RPP 500

Le Chebec se caractérise par son gréement en voiles latines. La marine méditerranéenne  a son langage particulier ; ainsi,  les mâts et les vergues s'appellent arbres et antennes, le beaupré s'appelle barthelot. Le gréement peut être scindé en trois grandes familles, à commencer par le haubanage des mâts, ces haubans étant appelés sartis. L'antenne est manœuvrée avec l'appareil de drisse et deux balancines servent  à l'équilibrer, les bragues  appelées bragots servent à l'orientation de l'antenne. La troisième sorte de cordage sert à la manœuvre des voiles, on y retrouve l'écoute et les cargues, ainsi que les drisses de pavillon.

L'arbre de mestre

RPP 510
L’arbre de mestre avec son antenne.

Sa longueur est de 3 fois la largeur du navire : ceci donne une valeur de 75 Pi 6 Po. La longueur de l'antenne mesurée  sur le plan de la monographie est de  115 Pi 4 Po, ce qui, proportionné au maitre bau  de 25 Pi 2 Po, donne un rapport de  4,6 fois sa largeur, alors que le livre "Modèles Historiques" traitant du modèle d'époque du Requin donne 5 fois la largeur du maitre bau, ce qui ferait 126 Pi de longueur.

RPP 512 RPP 509

Pied de l’Arbre de Mestre

RPP 511
Gros plan sur les poulies  appelées taille supérieure et inférieure
Chaque poulie est munie de six réas, l'inférieure comporte de chaque côté un taquet à corne. La supérieure a ses réas disposés en deux étages, ceci pour réduire sa largeur.
A l'arrière de l'arbre, l'appareil de drisse composé de deux énormes poulies munies de 6 réas, le dispositif est complété par une poulie à taillion  fixée sous la taille inférieure, le tout servant à la manœuvre de l'antenne.

RPP 514

Calcet de Mestre avec ses pendeurs, le capelage se fait en dessous de l'emplacement des réas, vue d'ensemble et détail.

RPP 516

Calcet de l'arbre de mestre qui est muni de 4 rouets en bronze.
Les deux supérieurs servent de renvoi aux deux balancines de l'antenne.
Les deux rouets inférieurs guident les itagues appelées amans ; elles relient l'antenne à l'appareil de drisse.

RPP 515 RPP 520

Collier de racage de l’antenne et poulies violon à deux réas pour les sartis.

RPP 524

Aboutissement des saris de l'arbre de mestre à l'intérieur à hauteur des sabords, on se situe côté tribord, les portes des sabords s'ouvrant sur l'avant.

RPP 526

Autre vue côté bâbord montrant l'aboutissement des saris  sur la lisse formant les  seuillets interne des sabords. Les règles de gréement de la monographie expliquent les 4 différentes configurations des saris,  leur avantages sont la souplesse d'utilisation, la première de l'avant s'appelle prode et sert  notamment de palan pour la chaloupe.

 

"Amarsenal" applique les principes de la loi vie privée du 8 décembre 1992.
En poursuivant votre navigations sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique.