Index de l'article

Vue tribord de la proue

R PJoly 70

On remarque encore la maille assez large et l’absence de clés. On distingue encore la structure de l’éperon caractéristique du milieu du 18ème siècle. Les aiguilles sont en 2 pièces. Une frise constituée de bordage engagés en coulisse sert de remplissage entre les aiguilles. En dessous on voit la mortaise pour la liure de beaupré. L’ensemble de ses éléments et le prolongement du taille mer vont former la chaise de la figure de proue.

 

"Amarsenal" applique les principes de la loi vie privée du 8 décembre 1992.
En poursuivant votre navigations sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique.