Index de l'article

Pont, gaillards et dunette

T JLT 205

Vue d'ensemble du gaillard avant prêt à recevoir le bas mât de misaine. On peut apercevoir les nombreux taquets à corne disposés aussi bien contre la muraille que sur le pont, des taquets à cœur fixés contre la muraille entre les sabords du gaillard, le biton de petit hunier en avant de l'ouverture de son mât. Le bordage de plat-bord recevant ses  cabillots et soutenus par les montants du fronteau de coltis percés chacun d'une ouverture pour recevoir leurs réas. Tous les plats-bords sont munis de batayoles en bois pour recevoir les lisses d'appui.
Dernier détail, la poulie d'itague est déjà partiellement gréée car le sep de drisse de misaine qui se trouve sur le 2ème pont n'est plus accessible.
Côté bâbord les trois canons de 8 £ sont en place.

T JLT 209

En avant du fronteau du gaillard avant munis de la grande cloche, se trouve le panneau des cuisines muni de ses deux chapeaux, suivi du petit cabestan. Deux caisses d'armes sont également disposées derrière le fronteau.

T JLT 215

La chaloupe installée sur ses chantiers au niveau du second pont.
Les passavants reliant les gaillards sont sécurisés intérieurement par des lisses d'appui, supportées par des batayoles en fer. Extérieurement on retrouve les batayoles en bois renforcées par des chandeliers à deux branches fixés sur le haut de la muraille par deux crampons. Un filet permet l'installation de hamacs pour le branlebas.

T JLT 222

Vue d'ensemble du fronteau du gaillard arrière. Le premier barrot du gaillard arrière est relié au longis par une courbe de bois. Le fronteau du gaillard arrière suit cette courbe jusqu'aux échelles donnant sur le second pont, en son centre elle intègre le beffroi de la petite cloche.
En arrière-plan, sur le 2ème pont, on aperçoit le sep de drisse équipé de la drisse passant dans  les différents réas et traversant le pont. Celle-ci passe à son tour à travers des réas de la poulie d'itague.

T JLT 231

La dunette est surmontée par son fronteau. Les vaisseaux Toulonnais ont la particularité d'avoir la dunette prolongée en avant du grand mât de façon à couvrir l'escalier d'état-major qui est tournant et débouche sur le gaillard vers l'avant. En arrière de la balustrade on retrouve l'ouverture pour le passage du mât d'artimon, deux jarres d'eau réservées à l'état-major sans oublier la roue de gouvernail qui est partiellement cachée par l'habitacle renfermant les compas et leur éclairage .
De chaque côté du bord sont disposées les trois chambres d'officiers.

T JLT 235

Détail des canons de 8 sur le gaillard arrière. L'accès à la dunette se fait par une échelle tournante et un petit plancher en contrebas des bordages de la dunette, il est soutenu par deux courbatons et garanti par une petite frise ajourée.

T JLT 243

Vue d'ensemble de la dunette, En arrière du fronteau  on retrouve trois cages à canards, la partie centrale est occupée par des cages à volaille dites de dunette. Contre le tableau, l'aménagement d'une teugue comportant trois chambres destinées aux officiers. En avant de celle-ci deux cabanes installées contre le vibord dont l'accès se fait par des portes à coulisses ; celles-ci sont réservées aux maîtres.

Pour terminer un petit retour sur le décor de la bouteille, l'angle de la prise de vue permet de bien apercevoir en épaisseur l'amortissement situé au niveau du retour de galerie.

 

"Amarsenal" applique les principes de la loi vie privée du 8 décembre 1992.
En poursuivant votre navigations sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique.